logos de la République française, et du vice-rectorat


Santé

L’attention des personnels candidats à une mutation pour Wallis et Futuna est particulièrement attirée sur le
fait que les qualifications et équipements disponibles à Wallis et Futuna se limitent à la liste ci-dessous.

Il n’y existe aucune pratique libérale de la médecine. Les examens et soins d’urgence qui ne peuvent être
dispensés sur le territoire nécessitent une évacuation sanitaire vers la Nouvelle-Calédonie, voire l’Australie
(délai de 5 heures dans le meilleur des cas).

Les évacuations sanitaires sont prises en charge par le Vice-Rectorat pour le transport du malade (art. 60 du
décret 98-944 modifié du 22/09/1998) et par l’Agence de Santé pour les soins lorsque l’état de santé d’un agent
ou de l’un des membres de sa famille le nécessite.

Les évacuations sanitaires pour des soins de confort, de prothétique dentaire et d’orthodontie (liste non
exhaustive) se sont pas prises en charge.

Hôpital de Sia à Wallis

Plateau technique médecine curative
- 1 service d’urgence
- 1 unité de médecine polyvalente (21 lits)
- 1 unité de chirurgie (16 lits) et un bloc opératoire
- 1 unité de réanimation (2 lits)
- 1 unité de maternité (14 lits) (2 salles d’accouchement)
- 1 laboratoire d’analyses médicales
- 1 service de radiologie
- 1 service de consultations externes
- 1 salle de rééducation fonctionnelle
- 1 pharmacie

Equipe médicale et para médicale
- 1 chirurgien généraliste
- 1 anesthésiste réanimateur
- 1 gynécologue obstétricien
- 1 médecin spécialiste
- 1 médecin généraliste
- 1 pharmacien biologiste
- 1 pharmacien
- 1 préparateur en pharmacie
- 1 infirmier anesthésiste
- 4 sages-femmes autorisées
- 2 masseurs kinésithérapeutes
- 30 infirmiers
- 7 aides-soignants

Pour les trois dispensaires (Hahaké, Hihifo, Mua)
- 4 médecins généralistes, infirmières, personnel d’éducation
pour la santé et antenne de pharmacie
- 3 cabinets dentaires

Hôpital de Kaleveleve à Futuna

Plateau technique médecine curative
- 1 salle d’urgence
- 1 unité de médecine polyvalente de (18 lits)
- 1 unité de maternité (4 lits) (1 salle d’accouchement)
- 1 unité de consultation
- 1 antenne du laboratoire
- 1 salle de radiologie conventionnelle
- 1 antenne de la pharmacie centrale
- 1 service de PMI
- 1 cabinet dentaire

Equipe médicale et para médicale
- 3 médecins généralistes
- 1 sage-femme puéricultrice (Les accouchements, hormis quelques cas exceptionnels, se passent à Wallis)
- 3 sages-femmes autorisées
- 1 chirurgien-dentiste
- 9 infirmiers, dont 4 autorisés
- 1 kinésithérapeute
- 4 aides-soignants

Soins dentaires à Wallis et à Futuna

- Pas de prothèses
- Pas d’orthodontie

En conclusion quelques conseils

Le diabète de type 2, le rhumatisme articulaire aigu, la goutte et l’hépatite B sont fréquents sur le Territoire ainsi que la la filariose. En revanche , on trouve peu de pathologies tropicales (cas de dengue en période d’épidémie) Il n’y a pas en particulier de paludisme endémique. Le programme vaccinal en place depuis 1991 est identique à celui de la métropole.La prévention de la filariose se fait sur place par une distribution annuelle de Notésine et d’Albendazole.

Il est hasardeux voire dangereux de choisir de venir habiter sur le territoire avec une pathologie chronique lourde préexistante ou nécessitant des traitements particuliers. La vaccination contre l’hépatite B est indispensable ainsi qu’une paire de lunettes de rechange.

Il est judicieux de prévoir son stock de médicaments dits de confort. Il est conseillé de régler avant le départ à Wallis et Futuna les problèmes d’ordre dentaire ou ophtalmologique.

D’une manière générale tous les candidats à un séjour à Wallis et Futuna doivent avoir une bonne santé physique et un bon équilibre psychologique compte tenu des conditions de vie locales et de l’isolement.

Mise à jour : 1er avril 2015

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères