logos de la République française, et du vice-rectorat

Vous êtes ici: Accueil > Vice-Rectorat > Archives

Tous mobilisés pour la réussite des élèves (suite)

L’union fait la force des organisations. Le système éducatif n’échappe pas à cette règle.

A l’aube du second trimestre de cette année scolaire, permettez-moi de formuler le vœu d’une mobilisation accrue de l’ensemble des acteurs du Territoire de Wallis et Futuna pour la réussite des élèves.

La période qui s’ouvre est déterminante pour engager résolument les actions pédagogiques qui conduiront les élèves au succès aux examens et dans leurs passages de classe.

Les mois à venir seront ceux de la réflexion autour des poursuites d’études et des voies d’orientation qu’ils emprunteront après les classes de troisième, de seconde et de terminale. Il s’agit de rendre les élèves conscients de leur décision aidés en cela par leurs enseignants et leurs parents. Les chefs d’établissements et le service d’orientation du vice-rectorat définiront les modalités de l’information nécessaire à ces prises de décision.

Rien ne s’oppose à une vie pédagogique et éducative de qualité sur notre Territoire. Tout concourt au contraire au rassemblement de tous, chacun dans son rôle, autour des valeurs qui détermineront l’avenir en matière d’éducation à Wallis et Futuna.

La mise en œuvre du projet éducatif est en cours. Le comité de pilotage et de suivi dressera prochainement un premier bilan des actions du premier trimestre. Des projets importants nourrissent déjà les neuf ambitions que nous avons pour la refondation de l’Ecole. Elles sont en prise avec les réalités territoriales. J’en veux pour preuve les actions de formation inter-degré dans les domaines phare du projet que sont la promotion de l’enseignement des sciences fondés sur l’expérimentation, la valorisation des langues et du patrimoine de Wallis et de Futuna, qui repose sur l’enseignement des langues locales dans le second degré et l’histoire des arts. La mise en place du centre territorial de documentation pédagogique et les partenariats initiés ce premier trimestre avec Tonga, Samoa, la Nouvelle Calédonie et la Polynésie sont des leviers importants pour atteindre nos objectifs. Ils sont les prémisses de la future Académie des langues et du patrimoine de Wallis et Futuna.

L’Education nationale et la Direction de l’Enseignement Catholique ne peuvent pas seules réussir dans cette entreprise. Il faut que le conseil territorial des langues et du patrimoine rassemble les autres acteurs autour d’une stratégie partagée et définisse des orientations convergentes dans ce domaine. C’est le travail du prochain trimestre que d’organiser ce cadre fédérateur avec l’appui de l’Assemblée Territoriale et tous ceux qui sont partenaires dans la commission de l’enseignement de l’Assemblée.

Le plan de formation ambitieux qui est en cours de réalisation met en avant la liaison école- collège. Les premiers retours sont très positifs aussi bien chez les personnels du premier que du second degré. Le mois de juin connaîtra une montée en puissance de ces actions de formations des enseignants notamment centrées sur l’enseignement par compétences. C’est un enjeu essentiel que de réussir le passage à « une Ecole juste pour tous et exigeante pour chacun ».

Bernard ZIER
Vice recteur des îles de Wallis et de Futuna

Mise à jour : 23 avril 2015

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères